Le Métier du Marché Organisé de Lamballe
Le métier du MOL est d'organiser la mise en marché d'animaux, présentés à la vente de manière physique, gros bovins, veaux, broutards.

Le MOL exploite le mode de vente aux enchères électronique, encore appelé "le cadran"

Organiser la mise en marché, cela signifie :
Le MOL en chiffres :
regrouper l'offre des producteurs,
regrouper la demande des acheteurs,
créer et maintenir une concurrence saine et loyale,
assurer les transactions
assurer la bonne fin des opérations, en particulier garantir le paiement,

42 ans d'expérience,
4 places de marchés : Lamballe, Guerlesquin, Landivisiau, Bourg Blanc,
30 marchés par mois,
des relations régulières avec 2800 éleveurs,
 
Historique
Pourquoi le Marché ?
La fin des années 60 et le début des années 70 se caractérisent par une crise agricole grave, malgré un contexte économique plutôt favorable qui se développe.
La société de consomation bât son plein, et l'agriculture, conformément à la mission qui lui avait été confiée, produit.
Entre les deux c'est l'anarchie
la fin des foires et le maquignonnage des campagnes,
aucun mécanisme de formation des prix,
aucune garantie d'être payé,
des délais de paiement qui s'allongent.
la non régle devient la régle, c'est l'anarchie
Des éleveurs, des syndicalistes, puis des responsables économiques entament une réflexion, qui conclut à l'absolue nécessité de :
créer un système de formation d'un prix public,
de mettre en place un goulot d'étranglement permettant de garantir les paiements, de réduire les délais de réglement, et de se constituer en groupe de pression au travers des marchés organisés.
C'est ainsi que dans le Finistère naissent les marchés au cadran de légumes, de bestiaux et du porc. Dans les Côtes d'Armor, le marché au cadran de Lamballe voit le jour en 1974.
Depuis, l'organisation des marchés a permis :
la publication de cours officiels basés sur des volumes importants et significatifs et égalitaires pour tous les vendeurs,
La transparence des prix, l'égalité de concurrence à l'approvisionnement,
Le respect d'un code de conduite par l'ensemble des opérateurs.
Aujourd'hui, le législateur fixe à 21 jours les délais de réglement.
Depuis sa création, le MOL paie les éleveurs comptant par chéque ou virement.
A ce jour, les règles imposées sont toujours respectées pour tous les animaux vendus en vif et paiement à 8 jours pour les ventes au kilo de viande.
Pourtant la menace existe
L'offre fluctue, la demande et l'exigence du consomateur évoluent.
L'économie et les marchés sont devenus mondiaux. Les abattoirs se sont concentrés, la grande distribution fusionne, les interlocuteurs s'ameunuisent.
Les obstacles à la libre concurrence sont encore plus considérables qu'il y a 30 ans.
L'ensemble des nouvelles données (marchés mondiaux, PAC, GATT, etc...) nécessite de renforcer le pouvoir des éleveurs.
Le Marché est la meilleur façon d'établir un rapport de force qui ne soit pas à la défaveur de l'éleveur
Parce que :
il a la vertu d'agir sur le prix, la sécurité et le délai de paiement :
les mécanismes de marché entraînent la fixation d'un prix objectivement juste.
l'égalite de concurrence évite toute manipulation et crée un cours public.
le cours public révèle immédiatement les tendances.
le paiement comptant élimine les risques et allège les trésoreries.
Parce que :
Le marché a la capacité d'infléchir l'évolution du commerce :
Par exemple, la création des marchés a rééquilibré les rapports de force :
elle a interrompu la dérive des délais de paiement en imposant le paiement comptant,
elle a empêché l'intégration en multipliant les débouchés,
elle a imposé un code de bonne conduite tout en laissant une entière indépendance aux éleveurs.
Parce que :
Le marché est adapté à l'agro-industrie moderne :
la concentration de l'offre et de la demande permet des économies d'approches.
le prix de vente est le plus juste pour l'éleveur, le prix de revient le plus faible arrivé à l'abattoir.
il est un outil d'avenir pour un travail en flux tendu.
l'acheteur peut choisir précisément sa qualité et orienter la production par le biais du marché, sans obligation.
l'approvisionnement régulier et massif, autorise le développement des outils d'abattage de notre région.
Parce que :
C'est l'arme égalitaire face aux appétits de l'extrême
un outil transparent, ouvert à tous, pour une meilleur connaissance des prix, libre accès et sans obligation.
le même service pour tous, un prix de vente égalitaire entre un éleveur isolé et un gros producteur.
la garantie de vendre au juste prix : bien produire ne suffit pas, encore faut-il pouvoir optimiser les prix de vente de sa production.
Le métier du MOL :
C'est mieux vendre et à moindre frais votre production bovine
Siège social : Zone Industrielle - BP 40335 - 22403 LAMBALLE cedex - Tél. 02 96 30 70 01 - Fax 02 96 30 76 42
Copyright © 2006 - wwww.molmarches.com - Tous droits réservés